Déclaration de volonté ou dernières volontés ?

Déclaration de volonté ou dernières volontés ?

Est-ce que les dernières volontés et une déclaration de volonté sont la même chose ? Nous pouvons y répondre brièvement, non. En fait, la déclaration de volonté s'applique lorsque vous êtes encore en vie et vous rédigez vos dernières volontés pour le moment où vous n'êtes plus là.

Bien sûr, c’est plus compliqué que ça, Como vous explique ici tout en détail.

Le pourquoi

On commence logiquement par la déclaration de volonté, car il s'agit d'une déclaration écrite dans laquelle vous indiquez les traitements médicaux que vous souhaitez à l'avenir si vous n'êtes plus en mesure de prendre vous-même la décision à ce moment-là. Et là aussi, nous faisons immédiatement la distinction entre une déclaration de volonté anticipée ou actuelle.

Déclaration de volonté actuelle

Dans une déclaration de volonté actuelle, une personne compétente exprime sa demande ou son refus concernant les interventions médicales d'un prestataire de soins, généralement un médecin. Le besoin existe ici et maintenant. La personne qui formule la déclaration de volonté actuelle est (en phase terminale) malade. L’euthanasie est un exemple d’une telle déclaration de volonté actuelle.

Déclaration de volonté anticipée

Une déclaration de volonté anticipée est également faite par une personne compétente à un prestataire de soins dans le cadre d’un consentement, d’une demande ou d’un refus d’intervention médicale. Mais elle le fait à un moment où le besoin ne se fait pas encore sentir. Généralement en vue du moment où la personne n'est plus en mesure d'exprimer sa volonté et est donc frappée d'incapacité. Citons comme exemple un coma irréversible. Un exemple de déclaration de volonté anticipée est une déclaration de volonté pour le don d’organes ou pour le don de votre corps à la science.

Dernières volontés ou volontés funéraires

Et puis il y a les dernières volontés, dans lesquelles vous consignez ce qu’il adviendra de votre corps après votre décès. Ce n’est donc pas la même chose qu’un testament, dans lequel vous consignez chez le notaire ce qui adviendra de votre succession après votre décès. En Belgique, le dernières volontés sont souvent rédigées par le biais d’un document officiel, signé et daté, à remettre au Service des Affaires Civiles de la commune. Cette déclaration sera alors officiellement inscrite au registre de la population et vous recevrez à votre tour un récépissé officiel.

Dans vos dernières volontés, vous indiquez :

  • que vous choisissiez des funérailles ou une crémation
  • selon quelle philosophie de vie la cérémonie d'adieu doit être organisée
  • dans quelle commune belge ou étrangère vous souhaitez reposer

Lorsque le décès est déclaré - généralement par l'entrepreneur de pompes funèbres - la commune vérifie toujours si le défunt a enregistré ou non ses dernières volontés. De cette façon, vous pouvez être sûr que vous aurez les funérailles que vous aviez en tête. Il est bien entendu toujours possible de soumettre des rectifications à vos dernières volontés via une nouvelle demande auprès du Service des Affaires Civiles.

Vous souhaitez en savoir plus sur les dernières volontés ou l’assistance décès ? Contactez Como pour bénéficier d’une consultation sans engagement.

Contactez-moi
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.