Si je refuse, qui hérite à ma place ? - Comopolis

Si je refuse, qui hérite à ma place ?

En rejetant la succession, c’est comme si vous n’aviez jamais appartenu à l’héritage. On va diviser l’immobilier comme si vous n’avez aucun héritier.

Exemple : Pol meurt et laisse 3 enfants, Thomas, Jonas et Éva. Éva rejette la succession. Puis le domaine est divisé entre Thomas et Jonas.
Supposons qu’Éva rejette parce qu’elle pense que son propre enfant hériterait à sa place. Son propre enfant (petit-fils) n’héritera de rien de grand-papa, sauf dans l’hypothèse suivante que tous les enfants auraient rejeté le legs.
Si tous les enfants décidaient de refuser la succession, la succession serait répartie entre leurs enfants. Les petits-enfants devraient venir à la succession. (Indépendants de leurs parents)

Exemple : Pol meurt et laisse après 3 enfants, Thomas, Jonas et Eve. Tous ses enfants refusent la succession. Thomas a 1 enfant, 2 de Jonas et Eve 2. Ces petits-enfants pourront obtenir chacun 1/5 de la succession.