Quels sont les droits d’un cohabitant qui n’est pas marié ? - Comopolis

Quels sont les droits d’un cohabitant qui n’est pas marié ?

Si le défunt légal (enregistré) vivait avec un partenaire, ce partenaire hérite de l’usufruit sur la maison familiale dans laquelle vivait la famille, et des objets ménagers dans cette maison.

Si rien n’est spécifié dans un testament, il n’hérite de rien de plus que cela.
Même en l’absence d’autres héritiers, le cohabitant légal n’hérite que de cette partie-là ; le reste revient à l’État.
Il s’agit d’une grande différence avec les couples mariés, dans lesquels le conjoint survivant dans ce dernier cas hérite de la totalité de la succession, même en l’absence de testament.

Le partenaire qui n’est pas inscrit, et qui vivait avec la personne décédée n’est pas un héritier légal. Cela signifie que le cohabitant réel n’hérite de rien, s’il n’est pas repris dans un testament déterminé.